*blunda

*blunda


Etymologie:

Vgl. den Kommentar aus dem TLFi, s.v. blond:

il est prob. issu, de même que l’ital. biondo et l’a. prov. blon, du germ. *blunda- (FEW t. 15, 1, p. 170b) bien que celui-ci n’ait aucun correspondant dans les lang. germ. (BRÜCH, p. 65, 101, 176-177); d’apr. KLUGE20, le mot serait à rapprocher de l’anc. indien « rougeâtre », v. aussi G. E. Karsten dans Beiträge zur Geschichte der deutschen Sprache und Literatur, t. 17, 1893, p. 576. Le mot a dû être véhiculé par le lat. vulg., bien qu’aucune trace de correspondant lat. ne soit relevée av. le mil. du XIIe s. (Mittellat. W. s.v.; v. aussi F. Kluge dans Z. rom. Philol., t. 41, p. 679). L’all. mod. blond (dep. 1676, KLUGE20) est empr. au fr. L’hyp. d’un étymon frq. *blond, blund (EWFS2) supposerait un empr. de l’ital. (dep. Dante, DEI) au français.


Morphologie:
Phonetik:
Rezente Entsprechung:

fra. blond, ita. biondo,  altokz. blon,

Schreibe einen Kommentar